Le forum RPG de la série de Erik L'Homme et Pierre Bottero.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déborah Moon

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Déborah Moon   Mar 8 Nov - 22:44

Déborah Moon


>> Identité

    Nom : Moon.
    Prénom : Déborah.
    Âge : Actuellement 15 ans, 11 mois et 6 jours, je vous fais cadeau des heures...
    Sexe : Féminin.
    Nationalité Française, avec des origines anglaises lui venant de son père.
    Rang/Métier : (Agent stagiaire, lycéen, étudiant...) Agent stagiaire et lycéenne de temps à autres...
    Race : (humain, troll, loup-garou, vampire...) Humaine Paranormale.

    Pouvoir(s) : (si paranormal)
Peut perdre toute consistance corporelle et devenir ainsi quasi-invisible (les autres ne voient qu'une espèce de silhouette de brume), ce qui est bien pratique lors de certaines missions...


>> Les détails

    Caractère : (au moins 5 lignes) La jeune femme est directement passé de l’enfance à l’âge adulte, sans passer par la case : crise des quinze ans. Mais elle essaie de se corriger.
    A présent un peu plus enjouée, Déborah a tout de même beaucoup de mal à exprimer ce qu’elle ressent. En fait, ce qui pourrait passer pour un comportement hautain est en réalité celui d’une adolescente plutôt timide, qui a une peur bleue de s’ouvrir au monde extérieur. La jeune femme éprouve l’irrésistible besoin de tout contrôler, pour être sûre que rien n’ira de travers.
    Elle est loin d’être brillante, et bien qu’elle soit intelligente, elle n’est bonne élève que parce qu’elle est travailleuse et décidée.
    On pourrait aussi dire d’elle qu’elle respecte les principes les plus purs. Son intelligence et un certain aspect de l’instinct de survie l’ont forcée à se plonger dans les livres, de toutes sortes qu’ils soient, afin d’acquérir ces fameux principes que sont la loyauté, la sincérité et l’impartialité.
    Il lui arrive aussi d’être très mélancolique et elle est d’un tempérament plutôt solitaire. Elle n’a jamais eu vraiment l’occasion d’évoluer en société et elle a beaucoup de mal avec les relations sociales. Cela ne se voit pourtant pas vu de l’extérieur, car l’intelligence la plus forte est bien celle de savoir s’adapter, et c’est sans doute cette intelligence là que possède Déborah. Aussi si elle a un certain mal-être , elle le camoufle bien..
    Elle est très mature et lorsqu’elle n’est pas confronté à un problème de nature humaine, elle se révèle être plutôt sûre et fière d’elle. Non pas qu’elle soit hautaine ni rien, mais elle connaît juste ses capacités et ses limites. Déborah est d'une nature très déterminée.
    Mais le plus étrange, après toute cette description, c’est que Déborah est capable de faire de l’humour. Pince-sans-rire, on a tout de même du mal à savoir lorsqu’elle plaisante, et ce trait de caractère est recensé dans la liste de ses bizarreries.

    Comme elle est mal à l’aise avec autrui, elle juge bon d’analyser chaque chose que fait son interlocuteur et a la désagréable manie de scruter dans les moindres détails l’apparence ou l’attitude de ceux qui l’entourent. Elle est considérée comme étrange ou prétentieuse, ce qui est tout sauf vrai (quoiqu’il est possible qu’elle soit très légèrement étrange…). Elle n’a aucune prétention à l’égard des autres qu’elle juge supérieur à elle sur le plan social. Sa timidité la fait passer pour hautaine et on dit d’elle qu’elle regarde les gens de haut. Ce qui est plutôt normal lorsqu’on est grand comme elle, mais il est vrai qu’elle a un certain port de tête, qui lui fait tenir le menton haut et qui lui donne cet aspect supérieur. Elle se déplace avec beaucoup de grâce, le dos légèrement cambré et les épaules légèrement tenus en arrière. Elle fait de grands pas dont il ressort une certaine majesté sans en retirer pour un sous la moindre féminité.
    Ce qui aussi mal à l’aise, c’est que Déborah à un visage à peine expressif et qu’elle ne montre jamais ce qu’elle ressent. Vous avez, quand vous lui parlez, l’impression que tout l’indiffère, alors qu’elle ne sait simplement pas vraiment comment réagir pour ne choquer personne. Elle a une voix douce et posée, avec un timbre légèrement grave, qui fait ressortir son côté adulte.
    Elle ne pleure jamais. Elle estime avoir vécut trop de choses graves durant l’enfance pour pleurer sur tout ou rien. Déborah garde ses larmes pour des événements « qui en valent la peine ».
    Parlons à présent de son attitude envers la gente masculine. Comme elle prend exemple son débauché et alcoolique de père, c’est être loin de la vérité que de dire qu’elle déteste les hommes. Pour elle, ce sont bien eux les représentants « du sexe faible » et non les femmes. Non pas qu’elle soit militante féministe profonde, mais les hommes représentent pour elle la pire espèce, des sous-Hommes. Quant à l’amour… Et bien, Déborah ne l’attend pas, ne le désire pas, ne le recherche pas. Pour elle l’amitié et tout à fait suffisante. Déborah a plusieurs qualités : elle est persévérante, mature, discrète, adroite, intelligente, loyale, attentive, dévouée, humoristique, honnête, impartiale et juste, tranquille, a beaucoup de sang-froid, généreuse, travailleuse, indépendante et douce. Mais elle a aussi de nombreux défauts : hypocrite quand elle le juge nécessaire, solitaire, pas très accessible, éprouve des difficultés sociales par timidité essentiellement, froide, catégorique, obstinée, renfermée, ne dit jamais ce qu’elle ressent, méfiante, sceptique.
    Déborah est passionnée par les langues étrangères : comme elle a du mal à comprendre les Hommes, elle pense que savoir parler les langues du monde l’aidera à les connaître. C’est ce qu’elle travaille avec le plus d’assiduité. Elle parle le français, l’allemand, le russe, l’italien, l'anglais et l’espagnol, avec plus ou moins de facilité. Elle aime le luxe, le raffinement, le confort, l’art, et plus spécifiquement l’art floral, mais déteste les hommes, la précarité, la violence, les cris et le bruit.
    Déborah est achluophobe. En effet, la demoiselle a une peur panique du noir et c’est peut-être la seule chose qui lui fait perdre son sang froid. Enfant, elle devait obligatoirement s’endormir avec une veilleuse. A présent, lorsqu’elle dort, elle laisse toujours un peu de lumière filtrer par les rideaux ou volets. De plus, elle a une mauvaise vue nocturne et ne voit plus très bien les reliefs dans l’obscurité. S’ajoute à cela la peur de la mort (pas de la sienne, mais de celle de ceux qui l’entourent). Survivre à ceux qu’elle aime lui fait très peur.

    Physique : ( au moins 3 lignes)On pourrait dire que le terme « élancée » a été créer pour la silhouette délicate de Déborah. Elle a les membres plutôt longs avec des jambes immenses et des avant-bras proportionnellement grands, mais cela ne fait pas d’elle une personne filiforme. Mince et finement musclée, elle a les épaules relativement larges mais une taille très fine et des hanches finalement étroite. Légèrement cambrée, sa silhouette est très gracieuse et très féminine. La demoiselle mesure 1m71 pour 68 kilos (cela dit en passant, elle a les os très lourds). Elle a la peau mate, avec grains de beauté. Déborah a un visage aux traits très fins et délicieusement féminin. Elle a une beauté classique, mais toujours agréable à regarder. Son visage est ovale, avec le menton très légèrement carré avec une fossette. Ses yeux sont de couleur vert amande, foncés, ils sont en amande et grands, frangés de longs et épais cils. Son nez est droit, avec une arrête très fine. C’est peut-être au niveau de sa bouche que Déborah se fait le plus de complexes et le plus de fierté. Des complexes car elle estime sa bouche trop grande, avec des lèvres rouges et pulpeuses, et ses dents aussi trop large, mais fière car ses dents sont très blanches et très solides (reflétant ainsi que son ossature est très solide). Ses cheveux sont légèrement ondulés, d’un blond foncé qui tire légèrement vers le roux. On qualifie souvent sa chevelure de « blond vénitien ». Elle est très fière de ses cheveux, d’une masse imposante et très longs, qu’elle soigne et qu’elle chérit autant que la prunelle de ses yeux.
    Au vue de sa classe sociale, Déborah estime avoir un rang à tenir et s’habille en conséquence avec des matières chères et d’excellente qualité. Elle se vêtit un peu comme aurait pu le faire sa grand-mère ou son arrière grand-mère, en mettant des vêtements vaporeux et des pantalons ou jupes ou robe qui soulignent avantageusement sa taille. Ce son des vêtements légèrement passés de mode, mais il sont toujours d'une grande simplicité, car elle trouve que porter trop de fanfreluches voyantes la fait ressembler à une meringue et dégage une certaine prétention.

    Histoire : ( au moins 10 lignes)
Le moins qu’on puisse dire de l’enfance de Déborah c’est qu’elle fut loin d’être heureuse. La petite fille, née de 10 décembre, descendante d’une des plus anciennes familles anglaise aristocratique, perd sa maman dans un accident de voiture alors qu'elle avait quatre ans (et pour ceux qui y aurait pensé, non sa mère n’est pas Lady Diana). Le cœur brisé par la mort de sa femme, Lord Moon, malgré son rang, sombre dans l’alcoolisme, délaissant l’éducation de sa fille, la laissant aux soins inattentifs d’une bonne absente et de majordomes dédaigneux. La petite Déborah voit alors défiler les maîtresses de son père dans le manoir familial, l’homme essayant sans doute d’oublier le souvenir constant de Lady Moon. Esseulée de toute compagnie, Déborah s’enfonce peu à peu dans le mutisme, à l’image de la léthargie de son père. Après une période de quelques années, Déborah, en âge alors de réfléchir, décide alors de mettre de l’ordre dans les affaires de son père. Elle se rend alors compte que l’immense fortune des Moon commence à s’étioler, et en mettant un peu plus le nez dans tout cela, Déborah congédie la plupart des domestiques qui volait dans les réserves. Elle se montre ainsi sous un jour nouveau, devenant une très jeune maîtresse de maison. La fillette en voudra à jamais à son père qui, essayant de se débarrasser de l’enfant gênante qui fait fuir les domestiques et les maîtresses, l’envoie dans des mondanités quelconque auxquels Déborah ne voit pas d’attraits, sinon celui d’affirmer son rang. Mais la fillette fait peur et écarte toute tentative d’amitié. On s’éloigne d’elle, on l’admire à distance. Déborah reçoit une vague éducation avec quelques précepteurs qui lui apprennent tout juste à lire, écrire et compter. Les connaissances qu’a la jeune femme à présent, c’est par ses propres moyens qu’elle les a acquises. Heureusement, à l’âge où elle reprend les choses en mains, elle choisit elle-même ses professeurs et apprend ainsi les langues étrangères. Elle devint peu à peu plus cultivée et plus intelligente dans ses réflexions. Elle apprend l’histoire et la philosophie (à un certain degrés, c’était quand même une fillette, intelligente, certes, mais une fillette tout de même.), mais c’est grâce à elle et à elle-seule, qu’elle parvint à ne pas avoir trop de retard sur les autres enfants de l’aristocratie.
À 11 ans, elle décide de s'inscrire dans un collège privé, où elle reste pendant quatre ans.
L’Association l'a contactée peu de temps avant son entrée au lycée. Elle est assise sur un banc, dans un parc près de chez elle. Elle aperçoit la nouvelle maîtresse de son père qui s'avance vers elle...et disparaît purement et simplement. Une fois la femme passée, elle retrouve sa consistance normale. Elle regardait ses mains avec stupeur lorsqu'un homme l'aborde. Il lui dit qu'il travaille pour un journal et qu'il fait un sondage sur l'âge des personnes fréquentant le parc. Il lui demande alors son numéro de téléphone, « au cas ou il y aurait un problème ». Quelques jours plus tard, un homme l'appelle, se présentant comme le rédacteur en chef du journal. Il l'invite à une promenade dans le parc, pour lui poser quelques questions. Poussée par la curiosité, Déborah se rend au rendez-vous. Elle est tout d'abord déçue : un vieil homme d'environ cinquante-cinq ans, chauve, et avec un goût prononcé pour les vêtements non-assortis, lui sourit et vient à sa rencontre. Mais son aura bienveillante la met immédiatement en confiance. Il lui explique qu'il fait partie de l'Association, qu'elle est une Paranormale et lui demande de bien vouloir y adhérer. Ce qu'elle accepte immédiatement. C'était il y a presque deux ans maintenant...

>> Et In the Real Life?

    Prénom : (facultatif) Chut, c'est un secret...
    Âge : (facultatif) 14 ans et des poussières.
    PUF, pseudonyme : (facultatif) /
    Comment avez-vous trouvé le forum? Google est mon meilleur ami Very Happy
    Qu'en pensez-vous? Il est vraiment très bien, quoique un peu vide de personnes...
    Le code du réglo : Duchemin (Ombe RIP... Sad )
    Autre chose?
Nada.

Désolé pour la longueur, j'étais inspirée... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Tajnar Sybell
Admin
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Ahah! Vous aimeriez me rejoindre c'est ça?

MessageSujet: Re: Déborah Moon   Ven 11 Nov - 18:07

Et bien et bien! Tout d'abord, Bienvenue Mademoiselle (oui j'arrive à être poli!).
Tout d'abord, laisse moi te dire que ta fiche ma l'air d'être en ordre, mieux, elle est très bien. J'aime beaucoup l'histoire et le personnage.
Je te donne l'aval, tu peux commencer à Rp mais avant, laisse moi te donner une ou deux précision: L'admin en chef est comment dire...morte? absente depuis des temps immémoriaux? Un truc du genre Uu"
Donc c'est moi qui gère tout le patatra du forum, hélas, la demoiselle ne m'a fait que modo donc je suis un peu pied et poings lié donc je ne peux pas encore te mettre dans le groupe "Paranormal" et je m'en excuse.
Voilà tout, mais tout de même, bon Rp!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Déborah Moon   Ven 11 Nov - 19:29

Merci beaucoup !
Oui, j'avais remarquée... l'absence prolongée on va dire de Eclipse.
J'espère qu'elle reviendra tout de même bientôt...

Bonne fin de journée !

Revenir en haut Aller en bas
Lou Chevol
Agent stagiaire
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 26
Localisation : Particulièrement perdue

MessageSujet: Re: Déborah Moon   Mer 16 Nov - 23:21

BIENVENU !!!!

Je n'ai pas encore eu le temps de lire ta fiche , à vrai dire , je n'ai le temps de rien en ce moment, boulo boulo boulo!!! ... Mais dans tout les cas bienvenu, ça fait plaisir de voir des nouvelles têtes ici ;p. Je viendrais lire tout ça et me mettre à jour, par la même occasion, très rapidement!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déborah Moon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déborah Moon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D
» FRAZETTA'S MOON MAID
» moon disc
» [ARCHIVE][TASKBAR]Brian's pour Rom Moon(6.1 seulement)
» Sarah Moon 12345

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A comme Association RPG :: Bureau du Hors-Jeu :: Fiches d'identité :: Fiches validées-
Sauter vers: