Le forum RPG de la série de Erik L'Homme et Pierre Bottero.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda Roy
Touriste
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]   Dim 1 Juil - 19:34

[right:36bb][color:36bb=red][i:36bb][size=24:36bb]Zelda Roy[/size:36bb][/i:36bb][/color:36bb][/right:36bb]


[center:36bb][color:36bb=white][b:36bb][size=18:36bb]>> Identité[/size:36bb][/b:36bb][/color:36bb][/center:36bb]

[list:36bb][color:36bb=orange][b:36bb]Nom :[/b:36bb][/color:36bb] Roy.
[color:36bb=orange][b:36bb]Prénom :[/b:36bb][/color:36bb] Zelda.
[color:36bb=orange][b:36bb]Âge :[/b:36bb][/color:36bb] 15 ans.
[color:36bb=orange][b:36bb]Sexe :[/b:36bb][/color:36bb] Féminin.
[color:36bb=orange][b:36bb]Nationalité :[/b:36bb][/color:36bb] Française.
[color:36bb=orange][b:36bb]Rang/Métier [/b:36bb][/color:36bb]: Agent stagiaire et lycéenne (élève de Seconde, future élève de Première puis de Terminale L).
[color:36bb=orange][b:36bb]Race :[/b:36bb][/color:36bb] Humaine (je crois).

[color:36bb=orange][b:36bb]Pouvoir(s) :[/b:36bb][/color:36bb] J'entends les pensées des gens (et croyez-moi, ce n'est pas une bénédiction).[/list:u:36bb]


[center:36bb][color:36bb=white][b:36bb][size=18:36bb]>> Les détails[/size:36bb][/b:36bb][/color:36bb][/center:36bb]

[list:36bb][color:36bb=orange][b:36bb]Caractère :[/b:36bb][/color:36bb] Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il est très difficile de se décrire de façon objective. Les plus complexés insistent sur leurs défauts, les plus égocentriques sur leurs qualités. Je ne suis ni l'un ni l'autre, et pourtant je n'arrive pas à être objective. Mais je vais essayer de me rapprocher de la vérité. Je suis une demoiselle calme, attentive et cultivée. J'aime lire et acquérir de nouvelles connaissances, mais je ne suis pas pour autant une grande fan du lycée. On dit de moi que je suis polie, respectueuse et obéissante. Ce n'est pas faux. Je suis également une grande romantique et j'ai une imagination débordante. Mon plus gros défaut : ma timidité. Je rougis, bafouille et me ridiculise dès qu'un inconnu m'adresse la parole. Certaines personnes cependant dégagent une sorte d'aura qui me met en confiance et me fait oublier ma timidité. Je suis aussi, comme toutes les filles certainement, très jalouse. J'ai une certaine tendance à m'apitoyer sur mon sort et à me plaindre. Certains m'appellent "la sadique". Je ne suis pas sadique, ni machiavélique. Sauf quand je joue aux jeux vidéos, mais ils sont faits pour ça non ? Je suis une peureuse également, et une pleurnicheuse. Je ne suis pas une meneuse, mais plutôt le genre de fille qui reste dans l'ombre. Je m'attache trop vite aux gens, je suis trop naïve et trop sensible, ce qui peut me jouer des tours. Il m'arrive - assez rarement d'ailleurs - de m'énerver, souvent pour rien. Jérémy dit que je suis trop compliquée. Je suppose que tous les garçons disent ceci à propos des filles... Je suis très susceptible et rancunière. Dommage pour les autres... J'ai entendu dire que je suis hautaine et dédaigneuse. Pas faux. Pas vrai non plus. Il s'agit juste d'une façade. Je ne sais pas mentir, je n'ai jamais su. Il est donc très simple de connaître la vérité avec moi. Je ne suis pas très bavarde en général, mais il ne faut pas me lancer sur certains sujets ! Autrement, je deviens un vrai moulin à paroles... Je sais très bien garder un secret et ne révèle rien, même sous la torture (quoique, personne n'a encore jamais essayé mais enfin j'imagine...)
[color:36bb=orange][b:36bb]Physique :[/b:36bb][/color:36bb] Regardez l'avatar bande d’ignares ! Bon d'accord j'ai compris, j'arrête mes conneries et je commence la description. Alors...  Je suis blonde. Je ne peux pas vous dire très exactement quelle est ma teinte exacte de cheveux, pour la simple et bonne raison que je n'en ai aucune idée. Ils ne sont ni blond platine, ni cendré, ni cuivré, ni vénitien, et comme je ne suis pas coiffeuse je ne sais pas. J'ai les cheveux mi-longs, lisses et toujours attachés ("avec des coiffures loufoques" diront certains, ce à quoi je rétorquerais que mes cheveux m'appartiennent et que j'en fais ce que je veux). J'ai également une frange assez longue, et deux mèches plus courtes que les autres encadrent mon visage. J'ai les yeux turquoise, ce qui est assez inhabituel il faut l'avouer. Je ne suis malheureusement pas très grande, ni très grosse d'ailleurs. Généralement, je déteste m'habiller "comme tout le monde". Entendez par là que mon armoire déborde de jeans foncés et souvent troués, de tee-shirts de mes groupes préférés, et de vestes en cuir noires pour la plupart. Je possède également une paire de baskets blanches, une paire de santiags, des bottes à talons en cuir marron, des ballerines noirs, une paire de DR. Martens noires et deux pairs de tongs à motifs hawaïens neuves car jamais utilisées. Et des robes, des tas de robes. Des robes unies, des robes longues, des robes courtes, des robes de bal, des robes d'été, des robes de soirées, des robes en coton, des robes en soie, des robes serrées, des robes évasées... On pourrait croire que je les collectionne !

[color:36bb=orange][b:36bb]Histoire :[/b:36bb][/color:36bb] "Nous ne sommes jamais le début de notre propre histoire". Je ne sais plus où est-ce que j'ai lu cette phrase. Je la trouve cependant très belle, empreinte de vérité. "Nous ne sommes jamais le début de notre propre histoire. Parce que chaque histoire commence par une rencontre". La mienne débute par la rencontre de Marine Dubois et de Damien Roy. Marine était une petite bourgeoise parisienne de 21 ans, Damien était un jeune niçois de 23 ans venu à Paris pour ces études. Vous remarquerez que j'utilise l'imparfait, et vous comprendrez bientôt pourquoi. Ils se sont rencontrés un soir, dans un café. Oh, ils ne sont pas tombés amoureux immédiatement. Non, ils ont appris à se connaître. Puis, peu à peu, ils sont devenus amis. Cela a pris plusieurs mois. Et puis, un jour, ils se sont rendus compte que ce qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre était plus que de l'amitié. Un an plus tard, ils ont acheté un petit appartement dans Paris. Et, l'année suivante, ils ont eu un enfant. Moi. Non, je ne peux pas simplement raconter ma naissance de cette façon. Neuf mois auparavant, ma mère annonça à mon père qu'elle était enceinte. D'après mes grands-parents, cette nouvelle avait semblé l'enchanter. Mais un mois avant l'accouchement, il est parti. Il n'a laissé qu'une lettre sur la table de la cuisine disant qu'il n'était pas prêt à être père et qu'il quittait le pays. Ma mère ne s'en est jamais remise. Elle a quitté l'appartement parisien pour retourner vivre chez ses parents, à Versailles. Et puis le grand jour arriva. L'accouchement a été très difficile. Vous savez, tous les enfants ont, dans un album, une photo de leur mère les tenant dans ses bras. Ma mère à moi n'a jamais voulu me prendre, et pendant une journée je n'ai connu que les bras d'une infirmière. Mes grands-parents sont arrivés le soir même, et ce sont eux qui se sont occupé de moi. Ma mère, fan de la série de jeux vidéos "The Legend of Zelda", a tout de même tenu à choisir mon prénom et a décidé de me nommer comme la princesse. Heureusement que je suis une fille... Mais je reviendrai plus tard sur mon prénom. De retour à Versailles après l'accouchement, ma très chère mère s'est rendue compte qu'elle avait une somme d'argent assez conséquente. Plutôt que de l'utiliser de manière intelligente, elle a préféré commencer à se droguer. Lorsque mes grands-parents s'en sont rendu compte, ils l'ont envoyé en cure de désintoxication. Depuis, elle fait des aller-retours tous les six mois entre le centre et la maison. Ce sont donc mes grands-parents, Marise et Jean-Luc Dubois, qui m'ont élevé. Ils se sont occupé de moi à la place d'un père disparu et d'une mère absente ne voulant pas de moi. J'ai grandi, et je suis entrée à l'école. J'avais quelques amis, mais aussi pas mal d'ennemis. Je vous avais dit que je reviendrais sur mon prénom. Je pense que c'est le moment idéal. Zelda n'est pas un prénom facile à porter. Chaque jour, à l'école, j'entendais des "Ben alors, il est où ton Link ?" "Fais attention, Ganondorf va arriver !" "Eh Zelda, tu nous joues de l'Ocarina ?". Non, ce n'était pas facile tous les jours. Je souffrais, car même si je semblais indifférente aux moqueries, elles touchaient juste quand même. Les enfants peuvent être cruels. J'en ai toujours voulu à ma mère pour ce prénom risible. Aujourd'hui, je relativise en me disant que j'ai de la chance d'être une fille. Qu'est-ce que c'aurait été si j'avais été un garçon prénommé Link... Mais revenons-en à mon histoire. Chaque soir, je pleurais et j'en voulais à tous ceux qui se moquaient. À part ça, en apparence, on peut dire que j'ai vécu à peu près normalement. Ce n'est malheureusement qu'à moitié le cas. Même si j'ai eu la chance d'avoir les meilleurs grands-parents du monde, il me manquait tout de même un père et une mère. Je ne suis pas celle que j'aurais été si j'avais eu deux parents aimants à mes côtés. Et puis surtout, il y a ce don ou cette malédiction, tout est une question de point de vue. Il se trouve que j'entends les pensées des gens. Attention, je ne suis pas télépathe, je ne lis pas dans les pensées. Non, j'entends les pensées des gens, comme s'ils parlaient, exprimaient leurs sentiments, pensées et émotions à voix haute, excepté que je les entends dans ma tête. Et, pour cela, il faut un contact physique avec cette personne. Et puis cela dépend également de la personne. Par exemple, si je frôle par inadvertance un parfait inconnu dans la rue, j'entendrais moins ses pensées que s'il s'agit d'une personne que je connais bien.Croyez-moi, ce n'est pas facile tous les jours. Entendre les pensées des gens, c'est s’immiscer dans leur vie privée, et c'est extrêmement gênant.Et puis j'ai rencontré Jérémy. Il s'est installé un jour avec sa mère dans la maison en face de celle de mes grands-parents. Plusieurs choses nous on immédiatement rapproché : notre âge, sept ans à cette époque, le fait de ne pas connaître nos pères et d'être délaissés par nos mères, le fait d'être enfant unique, notre passion commune pour la lecture. Il est rapidement devenu mon meilleur ami, celui avec qui je passais toutes mes journées. Je n'ai jamais parlé de mon pouvoir à personne, excepté à lui. Et il ne m'a pas fui. Déjà à cette époque, je ne concevais pas ma vie sans lui. Puis, après quatre ans fait de jeux, de confidences, de chamailleries et de rires, l'entrée au collège nous a séparé. Nous étions dans deux classes différentes, nous avions des amis différents. Nos conversations se limitaient à ''Bonjour - Au revoir'', tout ce qu'il y a de plus banal. Mais au fond, notre ancienne complicité nous manquait. Je ne l'ai compris que plus tard. Il faut savoir une chose : la mère de Jérémy est dépressive. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle son mari l'a quittée sans vouloir connaître son fils. Elle a des sauts d'humeurs qui font qu'elle peut être un jour ultra-protectrice avec son unique fils, et le lendemain l'ignorer ou lui hurler dessus sans aucune raison. Il a toujours vécu dans ce contexte familial instable. Et en quatrième, il est devenu le souffre-douleur de sa classe. Un soir, il n'a plus pu supporter sa vie, et il s'est ouvert les veines. Sa mère a heureusement réagi rapidement, assez pour que les secours arrivent avant qu'il ne soit trop tard. En apprenant la nouvelle le lendemain matin, j'ai senti quelque chose se briser en moi. Je n'ai pas pu aller au collège, et je suis allée le voir à l'hôpital. Je me souviendrai toujours de ce jour-là. Il dormait lorsque je suis arrivée, il semblait paisible, et il avait une mèche de cheveux noir qui lui tombait sur les yeux. En voulant repousser cette mèche, j'ai effleuré son front, et une vague d'émotions m'a submergée. J'entendais sa voix dans ma tête, et il me racontait tout, toutes les humiliations qu'il avait subi, son incapacité à gérer la dépression de sa mère qui déteignait sur lui, sa tristesse face à notre complicité disparue, son envie de disparaître à jamais, de s'endormir pour ne jamais se réveiller, son désespoir profond. Je sentais toutes ses émotions me traverser une à une, et ce fut la pire expérience de ma vie. Lorsqu'il s'est réveillé, je pleurais. La première phrase qu'il a prononcé fut pour me demander pourquoi, et je n'ai pas pu lui répondre. Mais il avait compris. Je suis restée toute la journée à son chevet, sa main bandée dans la mienne, et nous avons discuté comme nous le faisions enfant. Depuis ce jour, jamais plus nous ne nous sommes séparés.Jérémy est diagnostiqué suicidaire. Il a retenté plusieurs fois de s'ouvrir les veines, et il suit une thérapie dans un grand hôpital parisien. Mais il m'a avoué ne jamais avoir eu envie de mourir à nouveau, et je sais qu'il dit vrai. Lorsqu'il est à l'hôpital, sa mère sort de sa léthargie pendant quelques mois et s'occupe de lui comme le ferait n'importe quelle mère normale. Il veut attirer l'attention, et les lignes rouges sur ses bras sont des appels au secours. Je sais aussi qu'il a besoin de moi, autant que j'ai besoin de lui. Je le sais inconsciemment depuis le jour de notre rencontre, mais sa tentative de suicide m'en a fait prendre pleinement conscience. Depuis un an, il est mon petit ami, et j'ai l'espoir que cela continuera toujours.J'arrive bientôt au bout de mon histoire. Il y a quelques mois, Jérémy et moi nous sommes rendus à Paris pour assister à un salon événementiel sur la culture populaire japonaise. Un homme est venu me parler et m'a donné rendez-vous une semaine plus tard dans un café. Cet homme portait une cravate verte à pois bleu et une chemise violette...Je suis donc entrée à l'Association, et j'ai été acceptée dans un lycée privé en banlieue parisienne. Aujourd'hui, je suis élève de seconde au lycée Bordage et agent stagiaire rattachée au bureau parisien de l'Association. [/list:u:36bb]


[center:36bb][color:36bb=white][b:36bb][size=18:36bb]>> Et [i:36bb]In the Real Life[/i:36bb]?[/size:36bb][/b:36bb][/color:36bb][/center:36bb]

[list:36bb][color:36bb=orange][b:36bb]Prénom :[/b:36bb][/color:36bb] Lauryn (parce que ça fait quand même longtemps que je suis inscrite alors je peux bien vous le dire maintenant Wink )
[color:36bb=orange][b:36bb]Âge :[/b:36bb][/color:36bb] 17 ans (je suis un fossile maintenant...)
[color:36bb=orange][b:36bb]PUF, pseudonyme :[/b:36bb][/color:36bb] Laurelyna, Enelyë, poisson rouge, blondinette... :jesors:
[color:36bb=orange][b:36bb]Comment avez-vous trouvé le forum?[/b:36bb][/color:36bb] En fouillant dans la section "mes favoris" de mon ordi' (ouais, j'suis une revenante...).
[color:36bb=orange][b:36bb]Qu'en pensez-vous?[/b:36bb][/color:36bb] Il est vraiment pas mal, mais un peu... Comment dire... Vide ? Inactif ? :jesors:
[color:36bb=orange][b:36bb]Le code du réglo :[/b:36bb][/color:36bb] Ok by la fonda fantôme
[color:36bb=orange][b:36bb]Autre chose ?[/b:36bb][/color:36bb][/list:u:36bb] Tu peux supprimer mon ancien compte s'il te plait Ô grande fondatrice ? Razz


Dernière édition par Zelda Roy le Dim 14 Sep - 15:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaelia Nevana
Fondatrice Eclipse
Agent de l'Association
Fondatrice EclipseAgent de l'Association
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 12/12/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]   Lun 2 Juil - 16:26

La grande fondatrice a supprimé ton ancien compte et te valide Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://a-association.jdrforum.com
Zelda Roy
Touriste
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]   Lun 2 Juil - 21:37

Merci beaucoup ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Zelda Roy
Touriste
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]   Dim 14 Sep - 15:33

Nouvelle version terminée chère fonda absente Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Zelda Roy [New Version - en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drivers Mobile Samsung - Dernière version en cours
» Link version fille
» [Présentation]TVPaint Animation
» Lili-Chat présentation (version sérieuse)
» les version RMNET et PPP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A comme Association RPG :: Bureau du Hors-Jeu :: Fiches d'identité-
Sauter vers: